Accueil
Annuler
Email
Mot de passe
Mot de passe perdu ?
 ConvertisseurActivitésAnnuaireBons plansCalendrierNos PartenairesNos SponsorsPetites Annonces
Slide 2Slide 3Slide 4Slide 5Slide 6Slide 7
501137 visites

Santé Colombie

LE MAL DE L'ALTITUDE

Il est fréquent qu’à l’arrivée à Bogota, les sujets puissent ressentir une grande fatigue, des maux de tête, insomnie, inappétence, nausées et parfois vertiges, oedèmes des mains et des chevilles.

Ces symptômes apparaissent en 4 à 6 h, sont maximum entre 12 et 16 h et s’atténuent en 3 – 4 jours. Ceci correspond au Mal Aigu des Montagnes (MAM), pouvant apparaitre dès 2000 m d’altitude. La plupart du temps, les symptômes cèdent avec le repos et un anti-inflammatoire. En général, à Bogota, les choses se résument à ce tableau bénin. Il est perçu chez environ 30 % des sujets, à des niveaux d’intensité variable.

Il est donc fortement recommandé de rester au repos pendant les premiers jours, éviter les efforts trop violents, marcher tranquillement, monter les escaliers ou les rues pentues par paliers, en s’arrêtant lorsqu’apparaissent essoufflement, tachycardie ou sensation d’étourdissement.

Si les symtômes ne cèdent pas ou si apparaissent vomissements ou difficultés respiratoire, il est conseille de se rendre aux urgences d'une clinique, afin d'être mis sous oxygène et d'être examiné par un médecin.

Avant le départ, il est donc souhaitable de demander un avis médical spécialisé. Seul votre médecin traitant est apte à évaluer les risques, selon votre âge, votre état de santé, les conditions du voyage, l’altitude du lieu où vous devez vous rendre et ce que vous allez y faire.

 

LES MALADIES TROPICALES

Les maladiestrpicales fébriles les plus fréquentes sévissant actuellement en Colombie sont : le PALUDISME, la FIÈVRE JAUNE, et la DENGUE. Elles sont toutes trois transmises par des moustiques.

Il existe un vaccin contre la FIÈVRE JAUNE: il s’agit de la seule forme de protection efficace à 100 % dès le 10 ième jour après l’injection et pendant au moins 10 ans. Cette vaccination est actuellement fortement recommandée en Colombie, en particulier sur toute la côte atlantique, la zone frontière avec le Vénézuela, l’Amazonie, mais aussi la côte Pacifique et la zone cafetière. Elle consiste en une seule injection, en général bien supportée.

En ce qui concerne le PALUDISME, il n’existe pas encore de commercialisation de vaccin. Seuls des traitements préventifs sont conseillés (sauf pour femmes enceintes et les enfants en bas âge).
Donc, en règle générale, devant tout accès fébrile au retour d’une zone d’endémie, même plusieurs mois après et même si une chimioprophylaxie a été prise, il faut pratiquer un examen de sang à la recherche du plasmodium ( hématozoaire agent du paludisme, dont les espèces présentes en Colombie sont: “falciparum” et “vivax”).
Les zones d’endémie en Colombie sont toutes les zones rurales situées en dessous de 1800 m d’altitude.

La DENGUE est une maladie virale transmise aussi par un moustique et dont l’incubation est de 6 à 7 jours. Elle sévit sur un mode endémo-épidémique dans toute la Colombie, en dessous de 1800 m, avec des poussées liées à une pluviosité plus abondante (pendant la saison des pluies). Cette maladie est parfois confondue avec une grippe ou autre maladie virale plus ou moins bénigne. Mais il faut savoir qu’elle peut aussi revêtir la forme d’une fièvre hémorragique grave, ou du moins être très incapacitante.

En conséquence, il convient d’insister sur les mesures de PROTECTION CONTRE LES PIQÛRES DE MOUSTIQUES, les mesures de protection doivent être appliquées jour et nuit.